Un récent sondage révèle que les Français préfèrent les chats

Les animaux de compagnie tiennent une place importante dans la vie des Français. Certains adorent les chiens, d’autres préfèrent les chats, et d’autres encore adoptent en même temps chiens et chats. L’impact positif de cette situation sur l’économie est bien tangible.

Homme et chien : pour une grande complicité

Le possesseur de chien considère souvent son animal comme son enfant, comme un membre de la famille. La relation entre le maître et le protégé va au-delà de la compagnie : une grande complicité naît de l’attachement de l’un à l’autre.

En effet, ce n’est seulement pas l’humain qui s’attache à son chien. Le chien aussi manifeste son affection pour l’homme. Le sociologue Christophe Blanchard l’a souligné : le chien détecte facilement les émotions et les sentiments des hommes, ce qui leur permet de les comprendre.

Les chats font le bonheur des fans de félins

Les chats sont réputés plus indépendants que les chiens, c’est vrai. Mais cela n’empêche pas les propriétaires de chats de lier d’amitié et de nouer une complicité avec leurs animaux préférés. On dirait même que les chats auraient pour vertu de guérir tous les maux : il ne serait pas étonnant de voir apparaître prochainement la « ronron-thérapie ».

C’est sur Internet qu’on voit le plus l’engouement pour les chats. Les vidéos portant sur cet animal sont visionnés à un nombre impensable de fois. Sur Instagram, les aventures de Cats of Instagram sont ô combien appréciées.

Les Français aiment plus les chats que les chiens

Face à l’engouement des Français pour les animaux de compagnie, une enquête Ipsos a été menée sur tous les ménages recensés en France, au nombre de 28 876 157. Les résultats publiés récemment ont révélé que les Français préfèrent plus les chats que les chiens.

Plus de 8 millions de ménages (28 %) ont adopté au moins un chat, et plus de 6 millions (21 %) ont un chien au minimum. Ce résultat inclut tous les types de chiens et de chats, de race ou non, que l’animal ait été trouvé, offert ou acheté.

Parmi ceux qui disposent de chiens, 43 % déclarent que leurs chiens leur procurent plus de bien-être et 21 % affirment être satisfaits de la compagnie de leurs chiens. Pour les mêmes perceptions, les proportions sont respectivement de 58 % et 19 % chez les maîtres de chats.

Les impacts de la grande affection des maîtres pour leurs animaux de compagnie

Sur le plan relationnel, l’attachement à son animal pousse parfois l’homme à réagir de manière irraisonnable, inexplicable. Les animaux de compagnie sont désormais traités comme des êtres humains. Leurs besoins sont calqués des besoins des enfants. Ils font l’objet d’une certaine priorité, par rapport au travail par exemple. En effet, il s’avère que le quart des maîtres de chiens affirment qu’ils préfèrent emmener leur animal chez le vétérinaire plutôt que d’aller au travail lorsque le chien va mal.

Les propriétaires sont de plus en plus nombreux à identifier leurs animaux de compagnie au fichier Icad : une augmentation de 1 % a été constatée cette année. Il s’agit d’identifier l’animal par puce ou tatouage, et de lui donner un nom. Toutefois, force est de constater que les animaux identifiés sont plus nombreux en Occitanie et en Nouvelle Aquitaine.

Les possesseurs d’animaux de compagnie ne lésinent pas dès qu’il s’agit de leurs petits protégés. Aliments, vêtements, soins de santé, confort, bien-être… Les chiens et les chats ont tout. A l’exemple de l’euthanasie qui coûte 1 000 €, 9 % des maîtres de chiens sont prêts à le faire, contre 19 % chez les fans de chats.

Les acteurs économiques, les chercheurs, les innovateurs ainsi que les industriels profitent de cette grande affection et trouvent dans les animaux de compagnie un marché florissant. Les technologies et les modes suivent l’ère du temps et les tendances. D’où les produits innovants exposés par la société Catspad de Toulouse au salon de Las Vegas.